INFORMATIONS


Catégories :
Architecture / Étude de projet / Direction de travaux / Réalisation

Client :
Jobin SA

Planificateur général :
Etrel Sàrl

Direction de travaux :
BTWM

Programme :
Réaménagement des bureaux, d’ateliers et de locaux de stockage

Surface : 878 m2 de plancher net
Volume SIA : env. 2’900 m3
Coût : n.c

SITUATION


En septembre 2009, un incendie se déclare dans les sous-sols d’un immeuble de l’Avenue de Provence à Lausanne. Il faudra la mobilisation de plus de 2’000 personnes pendant 18 jours pour maîtriser le sinistre, pompiers et militaires compris.

Bien que les locaux de l’entreprise Jobin SA ne soient pas directement touchés par le feu les conséquences sont désastreuses. En effet, le feu et la chaleur ont libéré des substances toxiques et dangereuses à la fois pour les structures touchées que pour les personnes. Le bâtiment a dû être entièrement décontaminé et réhabilité.

PROJET


Après le passage des décontamineurs, les locaux sont littéralement redevenus bruts. En effet, tous les revêtements et matériaux non décontaminables ont été démolis et évacués. Seuls quelques murs en maçonnerie et quelques carrelages subsistes. Un réaménagement complet était donc nécessaire pour à nouveau accueillir les collaborateurs de Jobin SA.

DÉFIS


La planification et la coordination des travaux de réaménagement après un incendie peut s’avérer compliqués.  En effet, le bâtiment est une propriété par étages de plusieurs entreprises. Les réfections des parties communes ainsi que l’enveloppe du bâtiment sont confiées à un bureau d’architecte de Lausanne choisi par l’administrateur de la PPE, les lots privés sont attribués directement par les propriétaires à leur propre architecte. Une bonne coordination doit ainsi être instaurées rapidement avec chacun des intervenants pour permettre le bon déroulement du chantier.

Cette particularité a engendré également un réaménagement progressif des entreprises dans leurs locaux en fonction de l’avancée des travaux. Ainsi, les employés de bureau doivent cohabiter avec le bruit et les nuisances des différents chantiers restants.